Aller au contenu

Le Normand Vincent Delerm en toute intimité, au Théâtre des arts de Rouen

Rendez-vous au Théâtre des arts de Rouen avec Vincent Delerm, le 1er février 2017. L’artiste normand présentera en toute intimité (piano-voix) son dernier album, « À présent ».

Découvrez Vincent Delerm de façon intimiste au Théâtre des arts, à Rouen, le 1er février 2017. (Photo Cauboyz)
Découvrez Vincent Delerm de façon intimiste au Théâtre des arts, à Rouen, le 1er février 2017. (Photo Cauboyz)

L’artiste normand Vincent Delerm se produit au Théâtre des arts, à Rouen (Seine-Maritime), mercredi 1er février 2017. Depuis ses débuts piano-voix, il a toujours su mettre du théâtre dans ses prestations, du cinéma dans ses images et dans ses rythmes.

Pour ce concert, seul au piano, il renoue avec la dimension simple de la chanson et nous raconte en toute intimité des instantanés de vie saisis à la volée. À l’image des titres de son dernier album À présent.

Comme un instantané

Sur le morceau La vie devant toi, une femme parle :  « Prends un train vers la côte / Sur le ferry-boat / Assieds-toi ». Le chanteur reprend ce texte. Un arrangement de cordes l’accompagne. En moins de deux minutes, l’ambition de Vincent Delerm est résumée : prendre le pouls. Sentir le sang dans les veines.

« S’inscrire comme témoin à la manière d’un photographe, en réalisant des polaroïds dont le temps de révélation est de quelques minutes. Ce n’est pas un hasard si le chanteur fait paraître, parallèlement à la sortie de l’album, trois recueils de photographie chez Actes Sud », indiquent les organisateurs.

VIDÉO. Présentation du nouvel album :

Cliquez ici pour voir la vidéo embarqué

Dans le décor, le deuxième titre de l’album, fait défiler des images d’Angleterre, mais aussi les influences musicales de l’artiste.

« Les quatuors à cordes de George Martin, l’urgence des Kinks et les chœurs de Madelaine Hart (si présente sur l’album Happy Soup de Baxter Dury, disque référence pour Vincent Delerm). La chanson est un hommage au couple Gainsbourg – Birkin, à la permanence des grands amours. » Elle s’achève d’ailleurs sur la voix de Jane.

Hymne à la vie

Je ne veux pas mourir ce soir est comme une déclaration d’amour à une fille mais aussi comme une célébration de la vie et des soirs d’été. Cette vie que l’actualité a assombrie et à laquelle Vincent Delerm essaie de redonner des couleurs, à petites touches. « C’est aussi un clin d’œil à Je ne veux pas mourir, une chanson qui figurait sur le premier album de Mendelson et que Vincent Delerm, près de 20 ans après sa sortie, n’a pas oubliée. »

Une série de titres à découvrir sur scène.

Infos pratiques :
Mercredi 1er février 2017, à 20h, au Théâtre des arts, rue du docteur Rambert, à Rouen.
Tarifs : de 20 à 30 euros.