Aller au contenu

La société Kindy placée en redressement judiciaire

Mardi 25 avril 2017, la société Kindy et ses filiales ont finalement été placées en redressement judiciaire. Le 30 mai, le tribunal statuera sur le sort de l’entreprise.

(archives)
(archives)

Lors de l’audience du 25 avril 2017, le Tribunal de Commerce de Beauvais a placé en redressement judiciaire Kindy SA, la société cotée holding du Groupe et ses filiales opérationnelles The Socks Office et Business Sport Socks, toutes trois précédemment en procédure de sauvegarde depuis les 15 et 28 février derniers. Un élan de solidarité s’était engagé ces dernières semaines pour sauver l’emploi notamment dans l’usine de Moliens près de Formerie.

Un hashtag #jeGardeMesChaussettesPourSauverKindy avait même été créé pour l’occasion entraînant de nombreux soutiens. Une paire de chaussettes avait même été envoyée à chaque candidat à l’élection présidentielle. Et un concours avait été lancé.

7 offres de reprises déposées

Les filiales The Socks Legende et Apollo ont été placées ce mardi 25 avril en liquidation judiciaire, avec poursuite d’activité pour la société Apollo jusqu’au 30 mai 2017.

7 offres de reprise ont été déposées.

“Elles portent toutes sur les activités (actifs) du Groupe : 3 portent sur le pôle Chaussette, 4 sur le pôle Chaussure pour enfant. Elles seront déposées par l’Administrateur Judiciaire au greffe du Tribunal de Commerce de Beauvais conformément à la loi. Lors de l’audience du 30 mai 2017, le Tribunal de Commerce examinera ces offres afin de statuer sur le sort des activités du Groupe Kindy ” confirme un communiqué du groupe.

Et d’ajouter :

“A l’aune de ces offres, le Groupe confirme de nouveau estimer que la cession de l’ensemble de ses activités (actifs opérationnels y compris les marques) ne lui permettra pas d’apurer l’intégralité de ses passifs. Au sein du Groupe Kindy, le pôle Chaussette, installé à Beauvais dans l’Oise, emploie 110 collaborateurs, le pôle Chaussure pour enfant, basé à Andrezé dans le Maine-et-Loire, emploie 45 collaborateurs”.