Aller au contenu

Pourquoi l’Europe accorde près de 10 millions d’euros à la Métropole Rouen Normandie ?

L’Europe va verser 9,9 millions d’euros à la Métropole Rouen Normandie pour son développement urbain. En Normandie, pas moins de 25 millions d’euros vont être injectés. Pourquoi ?

Les 9,9 millions d'euros accordés à la Métropole Rouen Normandie serviront notamment à financer une partie de l'écoquartier Flaubert à Rouen (Seine-Maritime). (Capture d'écran © YouTube/Keyveo)
Les 9,9 millions d'euros accordés par l'Europe à la Métropole Rouen Normandie serviront notamment à financer une partie de l'éco-quartier Flaubert à Rouen (Seine-Maritime). (Capture d'écran © YouTube/Keyveo)

Mais que va faire la Métropole Rouen Normandie de tout cet argent ? L’Europe, à travers son programme de fonds européen de développement régional (Feder), va verser 9,9 millions d’euros à cette collectivité locale.

L’enveloppe servira à financer huit grands projets « en faveur du développement urbain durable », assure la métropole. Pour elle, l’objectif affiché est de « faire face aux défis économiques, environnementaux, climatiques, démographiques et sociaux que rencontrent les zones urbaines ».

Pour quels projets ?

L’Europe va donc permettre la reconversion des friches industrielles, nombreuses dans l’agglomération. « Les financements permettront notamment les acquisitions des terrains, les travaux de démolition, de réhabilitation ainsi que la dépollution des sols. Ces terrains pourront ensuite trouver de nouvelles vocations au cœur de la ville », promet la métropole.

Dans ce même domaine de résorption des friches, les fonds vont également financer une partie de l’éco-quartier Flaubert, à Rouen. Sur 90 hectares, ce nouveau quartier accueillera jusqu’à 15 000 habitants et usagers, d’ici 20 ans.

> LIRE AUSSI : Liaison directe entre le pont Flaubert et la Sud III, à Rouen : donnez votre avis !

L’argent du Feder aura aussi vocation à lever de terre le nouveau quartier de la future gare, sur le site de Saint-Sever, à Rouen. Un quartier de logements, de bureaux et de commerces sur près de 30 hectares.

Enfin, parmi ces huit projets ou actions financés, on retrouve l’achat de bus « propres » ou encore la mise en place d’une « alternative crédible au « tout automobile individuelle ».

Quatre territoires de Seine-Maritime et de l’Eure sélectionnés

Au total, ce sont 25 millions d’euros qui vont être versés sur quatre territoires de la Seine-Maritime et de l’Eure, dont la métropole de Rouen.

Huit millions d’euros sont accordés à l’agglomération du Havre, 3,1 millions pour la Communauté des portes de l’Eure et enfin, quatre millions d’euros pour la Communauté d’agglomération Seine-Eure.

> LIRE AUSSI : Chai à vin, église, ports : en Normandie, 25 projets retenus pour « réinventer la Seine »