Aller au contenu

Présidentielles : où en sont les français par rapport à l’Europe ?

 A l’occasion des 60 ans du traité de Rome, ce sondage donne une assez bonne idée  des rapports des Français à l’Europe à l’occasion des élections présidentielles. Il a été réalisé par l’IFOP auprès d’un échantillon de 1600 personnes   selon les règles de représentation habituelle par la  méthode des quotas. D’emblée on peut constater que …

Continuer à lire »

Cet article Présidentielles : où en sont les français par rapport à l’Europe ? est apparu en premier sur Journal Politique de Dominique GAMBIER.

 A l’occasion des 60 ans du traité de Rome, ce sondage donne une assez bonne idée  des rapports des Français à l’Europe à l’occasion des élections présidentielles. Il a été réalisé par l’IFOP auprès d’un échantillon de 1600 personnes   selon les règles de représentation habituelle par la  méthode des quotas.

D’emblée on peut constater que  la question européenne  joue un rôle important pour 65% des personnes interrogées contre 35%, un rôle « peu important ou pas important, dans le choix des personnes pour le candidat   à l’élection présidentielle ? Il montre un attachement fort à l’Europe, même s’ils souhaitent des amélioration dans la solidarité européenne et le fonctionnement des institutions.

Il y a 60 ans, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg ont signé le Traité de Rome qui jetait les bases de la construction européenne. Avec 60 ans de recul, la construction européenne a eu au total des effets plutôt positifs pour 46% des personnes  en France, et  53% en Europe, et Négatifs pour 39% des personnes  en France  et 29% en Europe

En fonction de l’âge, ce jugement est positif pour 45% des  18-35 ans, négatif pour 36% ; a l’opposé,  59% des plus de 65 ans ont un jugement contre 31%, un jugement négatif

Selon les catégories socio professionnelles, les proportions sont très contrastées : 62% de  positif  contre 28% de négatif pour catégories dites « + », alors que c’est l’inverse pour les catégories dites « -« : 30% ont un jugement positif contre 50% un jugement négatif !

Les  jugements positifs différent grandement selon les préférences politiques : 66% à Droite , 58% à gauche, 41% au front de gauche, et seulement 14% au Front National.

 Pour être   plus efficace possible , les personnes interrogées souhaitent une solution européenne, plutôt qu’une solution nationale, à hauteur de 65% pour les questions de défense, 61% pour la  politique étrangère, 60% pour l’immigration, 56% pour la sécurité, 45% pour la fiscalité , et 44% pour la politique économique et industrielle.

A noter de façon plus ponctuelle que 70% sont favorables à la création d’une armée européenne, 60% à la création d’un Ministre de l’économie et des finances européen, et 55% sont favorables à l’élection d’un Président au suffrage universel.

Avec 27 Etats membres, il est aujourd’hui très difficile de faire avancer l’Europe ; il faut donc que le noyau dur des pays fondateurs que sont la France, l’Allemagne, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg, prennent rapidement des initiatives pour créer autour de la zone Euro une Europe plus intégrée politiquement et économiquement, pour 87% des personnes interrogées.

Par ailleurs ,une majorité de Britanniques a voté en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. qui ne faisait pas partie de la Zone euro ni de l’espace Schengen. 13% des personnes interrogées souhaitent que l’Europe se montre conciliante , 36% souhaite que l’Europe se montre assez conciliante et négocie le maintien des accords commerciaux , et 51% souhaitent que l’Europe ne fasse aucune concession !

A noter que ces chiffres sont contrastées selon le soutien à Macron ( 61% de fermeté contre 8% de conciliant) ou Le Pen (45% de fermeté, et 16% de conciliant)

28% des personnes interrogées souhaitent un retour au Franc contre 72% qui ne le souhaitent pas ! ce rapport est inversé chez les électeurs de Le Pen : 67% sont pour et 33% contre !

Cet article Présidentielles : où en sont les français par rapport à l’Europe ? est apparu en premier sur Journal Politique de Dominique GAMBIER.