Aller au contenu

Sainte-Geneviève. Pollution de l’eau et fin des activités périscolaires au conseil

Les affaires scolaires ont pris une part importante dans le conseil municipal de Sainte-Geneviève. La découverte de pesticides dans l’eau fera l’objet de prochaines réunions.

Le maire, Robert Gressier, devant les nouveaux ralentisseurs. -
Le maire, Robert Gressier, devant les nouveaux ralentisseurs. –

Avec la fermeture d’une classe au sein du Sivos, l’école était un des thèmes majeurs du conseil municipal de Sainte-Geneviève. La gestion des ordures ménagères, la pollution de l’eau potable et l’installation de nouveaux ralentisseurs étaient également à l’ordre du jour.

Lire aussi : Combat. Parents, instituteurs et maire s’opposent à la fermeture de la classe

Fin des activités périscolaires et changements d’horaires

Devant la faible fréquentation, il a été convenu de supprimer les temps d’activités périscolaires à la rentrée prochaine. Une garderie sera ouverte à la place. Les horaires d’école vont donc changer.

Lire aussi : Le maire de Ste-Geneviève au sujet de l’école. « La maire de Fontaine se trompe de cible »

Eau : Baisse du prix, mais pollution détectée

La bonne nouvelle c’est que le prix de l’eau va passer de 1,20 € le m3 à 1 €. La mauvaise, c’est que des traces d’atrazine, un pesticide utilisé jusqu’en 2003, ont été détectées dans l’eau potable (voir page 8).

Lire aussi : L’eau du robinet est-elle vraiment potable ? Oui en pays de Bray mais sûrement pas en Picardie verte

Une usine de traitement de l’eau est à l’étude sur la commune de Montérolier.

Retrouvez les autres points abordés dans notre édition du 27 avril ou en vous abonnant.