Aller au contenu

Voeux de la CGT : “En 2016 à Dieppe, on n’a rien lâché”

Marquée par la mobilisation contre la loi Travail, l’année 2016 a été vécue comme « un nouvel élan pour la CGT » et « le retour d’un syndicalisme de classe ».

Mathias Dupuis, secrétaire de l’union locale CGT, considère que 2016 a donné « un nouvel élan à notre syndicat ».
Mathias Dupuis, secrétaire de l’union locale CGT, considère que 2016 a donné « un nouvel élan à notre syndicat ».

La longueur du traditionnel diaporama photos démontre l’intensité de l’année syndicale écoulée. « D’habitude, il dure entre 20 et 30 minutes et là, je n’ai pas réussi à faire moins d’une heure vingt », lance Mathias Dupuis à l’occasion de la cérémonie des vœux de l’union locale CGT de Dieppe (Seine-Maritime). Le secrétaire a voulu démontrer que l’année 2016 a été « très chargée dans les actions menées par nos syndicats ».

La Loi travail a mobilisé

En tête de l’actualité, la loi Travail. « Elle a donné un nouvel élan à notre syndicat, affirme-t-il. C’est la base qui s’est emparée de ce projet de loi ». Le 9 mars a ainsi été « le premier coup de semonce. Alors qu’aucun appel national n’avait été lancé, nous avons eu une grosse mobilisation : la sous-préfecture était noire de monde ».

Seize manifestations ont eu lieu à Dieppe contre la loi Travail, sans compter les huit bus partis de Dieppe pour Paris le 14 juin. « Au printemps, nous défilions tous les jeudis », rappelle Mathias Dupuis, qui y voit « le retour d’un syndicalisme de classe, de lutte. Ça a été un combat fort, instructif et mobilisateur ».

Vidéo. Retour sur la manifestation du 9 mars à Dieppe :

Cliquez ici pour voir la vidéo embarqué

L’année 2016 a aussi été celle d’un travail « d’éveil des consciences ». Trois projections-débats ont été programmées à l’initiative de la CGT, autour des films Merci patron !, Comme des lions et La Sociale. Avec l’IHS, Institut d’histoire sociale, la CGT a également célébré les 80 ans de l’instauration des congés payés à travers des concerts, conférences et projections.

Enfin, il a noté le succès rencontré par le concert de HK et de Red lézards le 16 septembre dernier, pour la dernière manifestation contre la loi Travail.

Pour autant, la CGT ne veut pas se reposer sur ses lauriers. « 2017 sera une année de lutte, prévient Mathias Dupuis. La santé et la protection sociale sont dans la ligne de mire des candidats à la Présidentielle ».

Citant l’exemple du centre hospitalier de Dieppe, il souligne « la pression constante exercer pour fermer des lits », sans omettre la « casse » au sein de la Caf, de la CPAM ou de la Carsat, « des services rendus aux citoyens ». « Et la casse de la médecine du travail : depuis le 1er janvier, l’examen médical d’embauche a été remplacé par un simple entretien infirmier », dénonce le secrétaire de l’UL CGT.

Nouvelle direction dans deux mois

Cette opposition aux politiques gouvernementales n’est pas sans conséquence pour la CGT. « Une centaine de procédures judiciaires ont été ouvertes contre des camarades », relève Mathias Dupuis.

Pour conclure, le secrétaire a annoncé que 2017 sera « une année de congrès » pour l’union locale, « avec une nouvelle direction dans deux mois ».