Aller au contenu

Caravelles. Voyage en Tunisie, 2 postes à pourvoir et déménagement au programme

Caravelles en Tunisie, à La Crique, des embauches en perspectives… le centre social se porte bien.

 -
Caravellles a fait son bilan.

Le Centre Social Caravelles a tenu son conseil d’administration à La Crique (Seine-Maritime), vendredi 20 janvier.

Caravelles à La Crique

Les locaux sont devenus trop petits pour accueillir les nombreuses actions du centre. Après avoir essuyé un refus de la mairie de Bellencombre pour un terrain communal, c’est à La Crique, que le choix d’un terrain s’est arrêté.  « On espère la pose de la première pierre en 2018 », indique Guillaume Ménager.

Des Tunisiens à Bellencombre

Le succès de la « Route 66 » en 2016, a incité Guillaume Ménager, directeur de Caravelles, à se lancer dans une nouvelle aventure. Cette fois la caravane ira jusqu’en Tunisie. Il ne s’agira pas de la caravane de la web-radio, mais d’une nouvelle caravane qui sera offerte aux jeunes Tunisiens. Des jeunes Tunisiens viendront à Bellencombre se former à la web-radio.

Deux postes à pourvoir

Une personne va être embauchée pour faire de l’accueil au public, du secrétariat et de la comptabilité. Un deuxième poste cherche candidat. En effet Jean-Loup, l’homme toutes mains de Caravelles doit partir à la retraite dans 6 mois.  Le candidat devra être capable de faire des petits dépannages en plomberie, électricité, travaux d’intérieur, jardinage, mais devra aussi avoir le sens du contact et de l’écoute auprès de personnes parfois fragilisées. Le contrat est de 45 heures par mois.